Piège à frelons

Piège à frelonsDans le sud de la France, nous sommes envahis de frelons et bien sûr du fameux frelon asiatique. Le nombre d’abeilles diminue de ce fait. Voici un moyen de sauvegarder nos abeilles, productrices de miel et de pollen, en attendant les pièges à phéromones.

En étudiant les frelons, on s’est aperçu qu’il est possible d’agir sur leur cycle de vie. Les nids construits au printemps se vident aux premiers froids car leurs occupants ne vivent que l’espace d’un été. Seules les reines des frelons survivent en passant l’hiver dans le creux des arbres, dans des trous de murs, sous un tas de feuilles mortes.

En février, les reines se réveillent et recommencent à se nourrir : c’est à ce moment qu’il devient possible d’agir, en disposant dans nos jardins et sur les balcons dans les villes, des pièges pour les attraper avant qu’elles ne créent un nouveau nid.

En un été, une reine de frelon donne naissance à trois milles individus !

Comment fabriquer un piège à frelons :

  • 100 ml de bière blonde
  • 100 ml de vin blanc (à ne pas oublier, car le vin blanc repousse les abeilles)
  • 100 ml de sirop de cassis

Mélanger ces trois liquides. Percez des trous de la taille du corps d’un frelon (1 cm de diamètre) dans le haut de la bouteille comme sur la photo. Suspendez ces pièges dans un arbre ou mettez-les au milieu d’un pot de fleurs.

Laissez ces pièges en place de mi-février jusqu’à l’automne, changez le liquide de temps en temps et surtout écrasez les frelons qui peuvent paraître morts : l’alcool les endort, mais ils se réveillent hors du liquide et repartent.

Ce piège permet de détruire le nid de frelon.
Voici une solution contre les piqures de guêpes ou d’abeilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *